Entretien avec Monsieur Jean-François Mas, ex-Directeur Transport & Logistique chez l’Oréal, réalisé par Monsieur Ghenadie Radu, Dr. en droit,

Directeur d’Altaprisma (Formation Douane)

 

Paris, le 4 mars 2016

 

« Le transport et la logistique à l’international. Les clés de la réussite » 

 

 

Altaprisma : Merci d’avoir accepté l’idée et trouvé le temps nécessaire de nous accorder cet entretien. Pourriez-vous vous présenter brièvement, s’il vous plaît ?  

 

J.F. Mas : Au cours des 41 dernières années, j’ai successivement travaillé 5 ans dans une entreprise qui fabriquait des faux plafonds en fibre en tant que responsable grand export, puis j’ai rejoint le groupe l’Oréal en 1983, où j’ai successivement occupé des fonctions de responsable transport d’une petite entité à l’ensemble du groupe. Mes autres activités liées au transport ont été :

- Lieutenant-colonel de réserve en charge du transport au sein de la 1ère brigade logistique ;

-  Professeur associé des universités au sein du CNAM, en charge de la licence professionnelle Transport international et multimodal ;

-  Administrateur et membre du bureau de l’AUTF (association des utilisateurs de transport de fret).

 

 

Altaprisma : Fait bien connu, les opérations de transport et de logistique à l’international demandent beaucoup de préparation et surtout du bon sens. Quelles seraient, selon vous, les clés pour réussir la mise en place des opérations en question, sachant que les mentalités, les cultures, les langues, etc., diffèrent d’un pays à un autre ? Quelles stratégies développer ? Comment éviter les pièges ?

 

J.F. Mas : je pense que les principales clés sont :

-  une parfaite connaissance des processus mis en œuvre pour accomplir ces

    opérations ;

-  un très bon niveau en langue anglaise, langue incontournable dans ce métier ;

-  un fort partenariat avec des commissionnaires de transport implantés en

    propre dans les pays concernés ; et

-  un réseau de pairs pratiquant déjà des opérations dans les pays concernés.

 

 

Altaprisma : Il est en quelque sorte naturel que toute entreprise tournée à l’international cherche à optimiser le coût des opérations de transport et de logistique. Pour simplifier les choses, il est souvent demandé aux « Responsables Transport & Logistique » de faire plus avec de moins en moins de moyens. Dans la pratique, comment concilier « l’optimisation » avec la qualité des opérations mises en place ?

 

J.F. Mas : L’optimisation dans nos métiers suppose de mettre en place le processus de production du service le plus efficace. Le processus doit être complètement intégré entre les intervenants et chacun doit prendre en compte les besoins du maillon suivant de la chaîne, de manière à ce que l’ensemble du processus soit le plus fluide possible.

 

Cela suppose beaucoup de travail de préparation avant de commencer les opérations, la rédaction d’un cahier des charges précis et clair. Enfin, la mise en place des indicateurs permettant de mesurer l’efficacité du processus et de corriger ou amender tout ou partie du processus pour l’améliorer de manière permanente.

 

Bien entendu, il faut une grande rigueur dans l’exécution des opérations, car c’est grâce à  l’excellence de la réalisation opérationnelle que l’on obtient la fluidité du flux.

 

Par ailleurs, et à mon sens, il convient de collaborer de manière étroite et transparente avec tous les acteurs de la chaîne transport et logistique dans un esprit gagnant/gagnant.

 

Altaprisma : Suite aux attenants du 11 septembre 2001 sur le sol américain, la sécurisation de la chaîne de transport et de logistique à l’international est devenue une priorité un peu partout dans le monde. En ce sens, l’Organisation Mondiale des Douanes a réagi par l’élaboration du cadre des normes SAFE (2005), permettant de guider les pays souhaitant introduire chez eux les dispositifs sécuritaires et de sûreté en la matière. Par conséquent, de plus en plus d’Etats ont mis en place des dispositifs de ce genre (Etats-Unis, Japon, Chine, etc.), y compris l’UE (il s’agit du statut d’Opérateur Economique Agréé, dont la publicité n’est plus à faire). Sur le terrain, comment cette mesure sécuritaire et de sûreté a influencé l’organisation des opérations de transport et de logistique à l’international ?     

 

J.F. Mas : Cela a ralenti de manière significative les opérations, mais à contribué sans doute à une plus grande rigueur. En revanche, il reste à démontrer que des individus malintentionnés seraient neutralisés dans leurs intentions par ce processus.

 

 

Altaprisma : A l’heure où la Conférence des Nations Unis sur les changements climatiques (COP21) vient de finir ses travaux à Paris, les considérations environnementales s’inventent de plus en plus au sein des administrations et des entreprises. En ce sens, quelles seraient selon vous les pistes afin de rendre les opérations de transport et de logistique à l’international plus respectueuses de l’environnement ?   

 

J.F. Mas : Il convient que chaque opération soit évaluée sur le plan des émissions avant de la lancer. On pourrait aussi optimiser nos flux au-delà du statut actuel : réduire les congestions ; fluidifier la circulation ; continuer les efforts de recherche sur l’efficacité des vecteurs de transport ; améliorer les infrastructures.  

 

 

Le mot de la fin

 

J.F. Mas : L’efficacité des opérations dépend des hommes qui en ont la charge. Je me suis battu au cours de ma carrière pour faire reconnaître notre métier qui est malheureusement encore peu reconnu dans une grande majorité des entreprises or, dans les années à venir, les contraintes environnementales et réglementaires vont s’amplifier ; ceci nécessitera que des spécialistes en transport œuvrent au sein des opérations des fabricants. Il faut donc aussi renforcer la formation de ces spécialistes.

 

Altaprisma : Nous vous remercions pour vos éclairages.   

 

 

© Altaprisma. Tous droits réservés.

Altaprisma n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce texte. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur. En aucun cas la responsabilité d’Altaprisma ne pourra être engagée. La reproduction partielle ou intégrale de ce texte est autorisée à condition d’en indiquer la source : http://www.altaprisma.com/entretiens-points-de-vue/j-f-mas/

 

La version PDF de ce texte est disponible ci-dessous.  

 

Télécharger
Le transport et la logistique à l'international. Les clés de la réussite.
Entretien JF Mas - Altaprisma.pdf
Document Adobe Acrobat 77.5 KB